Votre site Internet est adapté à la navigation sur PC et vous êtes bien référencé – mais vous ne vous êtes jamais soucié de l’expérience de navigation sur mobile ? Concrètement, vous risquez gros : en novembre 2016, Google a annoncé que l’indexation des sites web allait devenir mobile-first. En d’autres termes, c’est la version mobile de votre site qui sera analysée pour décider de son positionnement (c’est logique, puisque la majorité des recherches sont effectuées sur mobile). Pour aider les webmasters à adapter leurs sites web au mobile, et donc au robot d’exploration Googlebot pour smartphone, Google publie un guide en 6 étapes.

  • Contenu : Google conseille aux webmasters de vérifier la présence, sur leurs sites mobiles, du contenu « important et de grande qualité ». Comprenez : le texte, les images (ainsi que les attributs ALT associés) et les vidéos, dans un format accessible pour les utilisateurs sur mobile et le Googlebot mobile.
  • Données structurées : ces balises permettant à Google de structurer les données (articles, événements, restaurants, produits, films, livres…) doivent être similaires dans les versions desktop et mobile de votre site.
  • Meta données : même principe, les balises Meta doivent être chargées sur desktop et sur mobile et être similaires dans ces deux versions.
  • Canonical : si vous utilisez deux URL distinctes pour la version mobile et la version desktop, vous devez utiliser les éléments link rel= »canonical » et link rel= »alternate » pour lier les deux versions.
  • Sites internationaux : vous devez adapter les éléments link rel= »hreflang » en fonction de la version du site explorée par l’utilisateur (mobile ou desktop, pour les sites web qui proposent deux URL distinctes).
  • Serveur : enfin, Google précise que la fréquence d’exploration risque d’être plus soutenue qu’auparavant (pour les sites qui utilisent des URL distinctes) et vous conseille de vérifier la capacité de votre serveur.

Si votre site web est responsive et que vous ne masquez pas d’éléments importants (cf. partie contenu), vous ne devriez pas rencontrer de problèmes d’indexation. Sinon, il est conseillé de suivre point par point les étapes citées par Google pour ne pas risquer d’être pénalisé. Le moteur de recherche précise que « [la] transition vers le mobile first indexing [sera effectuée] le moment venu, lorsque les sites [seront] prêts. Ce processus a déjà commencé pour quelques sites ». Pour tester le caractère « mobile-friendly » de votre site Internet, vous pouvez utiliser cet outil d’évaluation, conçu par Google : search.google.com/test/mobile-friendly

: Thomas Coëffé

https://www.blogdumoderateur.com/google-elements-mobile-friendly/